1er jour à Melbourne

Salut à tous! Je m’installe petit à petit à Melbourne et les débuts ne sont pas forcément très sympathiques…
Je vais vous parler un peu de mon premier jour c’est une journée où beaucoup de choses se sont passées.

Taxi!

Je m’étais arrêté au moment où le chauffeur du RMIT m’a pris en charge. Chose plutôt bien appréciée car l’aéroport est à 20km du centre ville. 18$ par le bus (et encore, il m’aurait laissé à 1km de là où j’allais). 30 – 40 $ en taxi. Bref, ce chauffeur m’a gratuitement emmené là où j’allais habiter provisoirement : le Melbourne International Backpackers.
Le mot backpacker prend plusieur sens en Australie. Dans ce cadre, il s’agit d’une auberge de jeunesse. Il peut aussi désigner la personne qui voyage autour de l’Australie, le backpack était le gros sac à dos que certains voyageurs portent dans leur dos.
Pour que le chauffeur vienne vous chercher à l’aéroport, un formulaire est à remplir 10 jours avant votre arrivée.
Autre petit détail en sortant de l’aéroport : il fait froid! Enfin 10 degrés mais quand on est plus habitué, ça fait bizarre! Heureusement j’avais pu sortir ma veste d’hiver de la valise avant que le chauffeur n’arrive.
Revenons-en au chauffeur. Pour ma part, le gars était super cool, on a parlé de la coupe du monde qui se déroulait, notamment du match Brésil-Allemagne qui était en train de se dérouler. Quand le chauffeur m’a annoncé qu’ils en étaient à 5-0 à 30min de jeu, je croyais avoir mal compris… (rappel du score final 7-1 pour l’Allemagne x)

Le Backpacker

Je suis donc arrivé au Backpacker vers 7h. Là j’ai eu peur. L’entrée était plutôt délabrée. Mais la réception était au premier étage. Je suis donc monté me présenter et prendre connaissance des informations utiles.
Je paie 24 dollars la nuit dans une chambre à 6. Cela me réjouissai guère mais vu les pris des chambre à 2, j’ai préféré prendre à 6. C’est d’ailleurs pour ça que j’ai choisi ce backpacker, je n’ai pas trouvé moins cher à Melbourne.
Le check in (enregistrement d’arrivée et accès à la chambre) ne se fait que à 13h00. J’ai donc posé mes affaires dans une sorte de cour intérieure et mon ordinateur dans un casier (5 dollars les 24h… suuper).
Il était 7h30, très fatigué, impossible de dormir. D’ailleurs il ne faut pas. C’est un petit conseil que je vous donne, même si vous êtes très fatigué le premier jour, il vaut mieux ne pas vous coucher avant le soir. Déjà parce que sinon vous allez jamais vous réveiller et aussi parce que comme ça vous vous habituerez plus vite au décalage horaire. Et croyez moi, 8 heures de décalage, ça fait mal.

Melbourne International Backpackers - L'entrée fait un peu peur mais ça va mieux après

Melbourne International Backpackers – L’entrée fait un peu peur mais ça va mieux après

Visite du CBD

(Central Business District : centre d’affaires)

Je suis donc parti arpenter les rues du centre de Melbourne avec un petit plan que la réception du backpacker m’avait donné. Plutôt cool.
J’ai pris la direction de la banque, c’était ma priorité en arrivant : récupérer la carte australienne qui était sensée m’attendre. J’avais ouvert un compte chez HSBC un mois auparavant. Grâce à cela, je peux transférer de l’argent de mon compte français au compte australien sans aucun frais. Plutôt cool, croyez moi. Je ferai sûrement un article à propos des banques dans la rubrique Avant le départ.
Je voulais aussi appeler en France pour donner de mes nouvelles. Alors, 0033478…. Impossible d’appeler. Pourtant j’étais sûr de moi, je peux appeler en France. Après plusieurs essais, une voix m’indicait que le numéro était incorrect.
C’est en passant devant une cabine téléphonique que j’ai compris: il fait faire 0011 devant le numéro pour appeler à l’étranger. Donc 001133478….. Suuper. Enfin j’ai pu appeler en France (où il était 00h) pour donner de mes nouvelles. Plutôt cool!
Je n’avais pas encore internet, il m’était donc pas possible d’utiliser skype pour le faire..

Melbourne - CBD

Melbourne – CBD

La banque n’ouvrait que à 9h30 et il était 8h00. Je n’arrivais pas à utiliser internet sur mon portable. Je pensais qu’il y avait un petit truc à faire pour capter en Australie. J’ai galéré comme un con avant de m’apercevoir que j’avais tout bonnement désactivé internet sur mon portable… Je me passe des commentaires sur ce point.
J’avais donc 1h30 devant moi avant de pouvoir aller à la banque. Je suis donc parti à travers la ville. J’ai pris des photos, j’ai marché, encore marché.. Un gars rigolait bien quand je prenais les buildings en photo. Le drôle de l’histoire, c’était un asiatique. J’ai repensé au cliché des chinois et de leurs appareils photos..

J’ai pu découvrir Docklands; un quartier de Melbourne, celui où il y a la patinoire d’ailleurs. Tout était mort, désert. Il y avait un parc d’attractions et une grande roue mais tout était fermé. De même pour le centre commercial à ciel ouvert que j’ai tranversé. Tout ouvrait à 10h. Il n’était que 9h00..
J’ai à ce moment repensé au fait que j’étais en Australie, à tout ce que j’avais pu voir durant mes deux précédents voyages. Je n’avais pas encore vraiment conscience que j’étais en Australie.

Melbourne - Docksland - Vue sur le quartier résidentiel

Melbourne – Docksland – Vue sur le quartier résidentiel

Melbourne - Docklands

Melbourne – Docklands

Harbour Town - Un petit village commercial à ciel ouvert

Harbour Town – Un petit village commercial à ciel ouvert – Ici tout était fermé : trop tôt

J’ai cherché les ibis (gros oiseau au bec allongé), mais rien à faire j’en ai pas trouvé. J’ai entendu un petit piaillement qui m’a fait lever les yeux. J’ai finis par voir les loris que je connaissais bien. J’ai pu les prendre en photo. Mais il fallait vraiment savoir qu’ils étaient là. Deux autres français que j’ai rejoins plus tard ne les avaient pas vu depuis qu’ils étaient là.

Des Loris - Petits oiseaux ressemblant à des perruches

Des Loris – Petits oiseaux ressemblant à des perruches

Pour avancer un peu plus dans la journée, j’ai pu enfin me rendre à la banque pour m’apercevoir qu’aucun compte n’était ouvert à mon nom. Suuuper. Donc pas de cart Australienne à l’heure actuelle. Je contacterai HSBC en France un peu plus tard. (il était 2h00 en France).
Un petit chocolat chaud pour se réchauffer (brr!) et j’ai rejoins les deux autres français d’Epitech qui étaient déjà arrivé: Julien et Sébastien.
On se rencontraient pour la première fois, enfin eux se connaissaient déjà, ils viennent d’Epitech Montpellier.
On a fait le tour du quarter pour voir à quel point le RMIT est de partout en centre ville. Une vraie mafia. Et les bâtiments sont tous plus bizarres les uns que les autres.

Miam avec des français

Nous avons mangé à Hungry Jack’s, le Burger King australien, dans lequel j’avais déjà pu manger lors de mes voyages précédents. Il s’agit en réalité de Burger King. C’est juste que quand la firme a voulu s’implémenter en Australie, un asiatique avait déjà ouvert un fast food avec ce nom-là à Adelaide, autre ville d’Australie. Ils ont donc changé le nom…
Retour au backpacker pour faire le checkin. La fatigue me prenait encore plus. Je n’arrivai plus à marcher. J’avais mal dans la plante des pieds et aux jambes. C’était horrible. Je me suis installé sur mon lit : erreur! J’ai vite vu que j’allais m’endormir. Je me suis donc relevé.
C’est à ce moment que je suis rentré dans ma lutte contre le sommeil. J’avais dormir 2h tout au plus les dex derniers jours. C’est horrible (je vous l’avais pas dit?).

J’ai pris 30min de connexion à internet (2 dollars) pour pouvoir consulter le site de recherche d’appart sur lequel j’étais inscrit. J’ai pu dégoter un rendez-vous pour visiter.
Je le sentais plutôt bien. Je devais y être pour 18h00.
Il n’étais que 15h00.. Petit problème aussi, je n’avais plus assez d’argent pour payer le backpacker. Il a donc fallu retourner à la banque pour retirer avec ma carte française.
C’était loin.. Trop loin.. J’ai donc vu qu’il était 8h00 en France, j’ai pu prendre contacte avec la famille par facebook (gratuiiiit).

Ma mère s’occupe d’HSBC. J’ai su par la suite que le département international responsable de l’ouverture de mon compte avait jugé la qualité de la photocopie de mon passeport insufisante. Ils étaient donc en attente de mon agence en France depuis environ 1 mois. Suuper. Ça devrait pas tarder à être résolu maintenant. Mais je n’ai toujours pas de compte australien…

Visite du premier appart

Le repas du soir serait donc un bol de nouilles instantanées acheté au supermarché du coin (équivalent petit casion, très petit mais avec des prix normaux, donc chers, on est en Australie…).
J’ai pu visiter le Centre Commercial central de Melbourne. Sur plusieurs niveaux (4 ou 5) qui s’étendent sur plusieurs centaines de mètres et donc plusieurs rues. Plutôt sympa! J’y reviendrai avec ma copine et ma soeur qui viendront me voir en novembre. Forcément, shopping…

Melbourne Central Shopping Center

Melbourne Central Shopping Center

Je me suis rendu au rendez-vous pour l’appartement, limite en rampant tellement j’avais mal aux jambes, sous la pluie.
Oui, je ne sais pas si je l’ai dit mais à Melbourne, il peut y avoir les 4 saisons en une journée. Le matin il faisait très froid, un vent glacial venait me caresser le visage… A midi, plus de vent, on était bien au soleil! Et là, 18h00, le vent était de retour et il faisait super froid!
Concernant l’appart, j’ai constaté avec plaisir qu’il s’agissait d’un lit dans le salon. Il était séparé par un rideau mais bon quand même.
On m’a alors indiqué qu’une place se libèrerait deux semaines plus tard dans une chambre à l’étage. Je suis monté pour voir ladite chambre. La maîtresse de maison a donc réveillé le pauvre gars qui dormait tranquillement. Dans la chambre, trois matelas sur le sol.
Je misais beaucoup sur cet appart, c’était l’occasion d’avoir un vrai chez moi. Le backpacker s’annonçait bien mais internet est cher et j’aurai bien aimé poser mes valise quelques part…
Il me restait à voir les règles de vie : aucun invité, jamais sinon 100 dollars d’amende. pas de douche de plus de 10 minutes sinon on paie des suppléments. Plein d’obligations d’hygiène que j’aurai très certainement respecté mais qui m’étaient imposées sous la menace d’amendes. Bref, ça a suffit à me décider : il n’était pas question que je m’installe ici.
J’ai donc remercié la dame qui m’avait fait visité et je lui ai dit qu’il fallait que je réflechisse. Je m’en suis allé.

Dodo Time

Retour encore plus douloureux. Une fois rentré, j’ai pu manger mes nouilles instantanées et retrouver mon lit. Oh oui quel bonheur… Je me suis endormi à 20h. Mon dieu que c’était bon.

J’ai été réveillé plusieurs fois dans la nuit par les autres habitants de la chambre mais bon, pas trop grave.
D’ailleurs, parmis eux, un asiatique (impossible de savoir d’où il venait, les autres non plus n’ont pas compris), des allemands et deux autres personnes que je n’ai toujours pas rencontrées.

Je me suis réveillé à 6h00 le lendemain, levé à 7h00 avec un mal de crâne horrible. Je pense que je me suis désseché. Un doliprane (merci pour la trousse médicale Laura!) et un bon ptit dej, compris dans le prix de la chambre. Plusieurs choix: céréales avec du lait, du café, du thé, des tranches de brioches à mettre au grille-pain ou non avec plusieurs confitures, beurre de cacahuète et de la vegemite. Cette dernière est assez indescriptible.
Ma soeur m’en avait fait goûter quelques ann&es auparavant. C’est horrible. Une sorte de pâte salée à base de légumes. Horrible! Il y en a pas mal qui en mangent apparement mais j’ai jamais croisé personne qui l’avouait.

Petit Déjeuner au Melbourne International Backpackers

Petit Déjeuner au Melbourne International Backpackers – Rajoutez des tartines avec confiture et tout y est!

Bref, aujourd’hui, j’espère visiter de nouveaux appartements. Je dois aussi aller visiter un nouveau quartier : Southbank. C’est pas trop loin, il faut traverser la Yarra river que je n’ai pas encore vu. J’espère que mes pieds vont pas trop me faire souffrir.
Comme indiqué plus tôt, je ne pense pas republeir d’articles avant quelques jours. Peut-être une semaine…
Je vais essayer de mettre des photos sur cet article, je ne sais pas si je pourrais avec la connexion que j’ai. Sinon, j’en publierai plus tard.
Je vous invite à regarder sur facebook, j’en publierai quelques unes par ci par là.

Bonne semaine à vous! 🙂

 

NB: Les photos viendront agrémenter cet article plus tard

Mathieu Ville

https://www.mathieuville.eu

Etudiant d'Epitech Lyon effectuant sa 4e année au Royal Melbourne Institute of Technology

View more posts from this author

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.